Marie-Paule et Didier

Merci à Marie-Paule et à Didier pour leur sympathique témoignage


Voyage en Bulgarie

Introduction

Non, nous ne sommes pas des baroudeurs notoires, des pourfendeurs de continents, des découvreurs d’horizons lointains. Pour ceux qui connaissent, notre rayon d’action se résume à un axe Amiens - Le Mans où résident nos familles, et à la région parisienne où nous habitons.

Jusqu’à maintenant, nous franchissions la Loire 2 fois par an pour aller passer nos 3 semaines de vacances d’été dans le Sud Ouest Bordelais. Jusqu’à présent donc, vous l’aurez compris, nous avions plutôt une vie bien organisée et pleine d’habitudes.

Alors pourquoi aller passer des vacances en Bulgarie ?

Si, il y a un an, vous m’aviez demandé où était la Bulgarie, j’aurais été incapable de la situer au bord de la Mer Noire. Tout juste si on savait que c’était un des derniers bastions communistes de l’ancien bloc de l’Est, le coup du parapluie bulgare m’était connu, et j’avais aussi le vague souvenir d’avoir vu à la télévision des petits athlètes bulgares soulever des poids énormes aux divers Jeux Olympiques (bonjour les clichés ).

En fait, le déclenchement de notre envie de visiter la Bulgarie est la conséquence des 3 raisons suivantes :

1) différents articles dans les journaux avaient relaté la candidature de la Bulgarie à rejoindre l’Union Européenne, ces articles vantaient les efforts de ce pays à satisfaire les conditions d’adhésion à l’UE et donc si un jour, on voulait voir un pays dans son état d’origine avant qu’il ne ressemble au nôtre, pollué par la mondialisation, les Mac Donald et compagnie, il fallait donc se dépêcher d’aller voir …

2) nos chers bambins, 19 et 23 ans, nous ont gentiment dit un soir que leurs projets de vacances ne s’accordaient plus avec les nôtres, et donc nous nous retrouvions ma femme et moi en face à face pour 3 semaines, à nous occuper uniquement de nous-mêmes.

hebergement wordpress 3) après une rapide enquête sur le Web, ce pays semblait tout à fait fréquentable et pas cher, pour ceux d’entre nous payés en euros.

Donc en Janvier 2005, décision était prise d’aller vers l’inconnu, nous irions passer nos vacances d’été 2005 en Bulgarie.

Quel type de vacances voulions nous ?

Puisque l’on était des riches avec nos euros en Bulgarie, autant en faire profiter le commerce local plutôt que les tour-operators internationaux. Donc pas d’Hôtel club au bord de la Mer Noire à rôtir au soleil sur les bords d’une piscine, mais plutôt des vacances organisées par nous mêmes, avec ce zeste d’incertitude angoissante et si on se plantait… et si … et si …

Après ce beau postulat...

... restait donc à organiser 2 semaines de vacances à un endroit situé à 3000 km de chez soi dans des lieux inconnus écrits en alphabet cyrillique, vu de chez nous, pas si simple que cela ...

Heureusement une idée pertinente germa dans nos modestes cerveaux.

Il devait bien y avoir en France, quelques Bulgares avec la nostalgie de leur pays d’origine et ayant monté une page perso sur le Web ….

Bingo, nous avons trouvés le site de Roumi, charmante bulgare ayant quitté son pays d’origine pour venir épouser Richard, son french lover.

Merci Roumi, merci Richard, l’honneur national s’en est trouvé tout ragaillardi, car depuis la dernière coupe du monde de football, on recherchait avec désespoir un motif de fierté nationale, maintenant on le sait le french lover a toujours la cote, n’en déplaise aux ritals et autres prétentieux….

Après quelques mails, et plusieurs rencontres (car en fait nous sommes presque voisins), au pied de gâteaux et autres boissons célestes, Roumi nous a raconté son pays, ses habitants, son histoire récente et nous a recommandé les différents endroits à visiter.

Notre séjour très réussi en Bulgarie est donc le résultat d’une belle amitié.

En voici le parcours ...



 Retour
Retour
 Suite
Suite