Foie gras frais poêlé aux cèpes      










Cette recette de prolétaire, livrée en exclusivité mondiale par le réalisateur du site, est très simple réaliser mais assez onéreuse pour les bourses modestes (Désolé, mais si vous insistez, l'auteur peut vous avoir du foie gras frais pour pas cher. Quant aux cèpes, il vaut mieux que vous alliez les cueillir !). Elle ravira les palais les plus difficiles.



Pour 4 personnes

Ingrédients

un foie gras frais de 400 gr environ (canard ou oie)
des cèpes (quantité : selon votre goût ou selon vos moyens)
huile, beurre, farine
ail, persil (ou aneth ou ciboulette)
sel de Guérande ou de Camargue, poivre noir concassé


Temps de préparation

pour le foie gras : 5 minutes
pour les cèpes : quelques heures à un an



La recette elle-même

L'automne venu, allez au marché, achetez des cèpes frais. Des « têtes de nègre » (j'espère ne pas avoir d'ennuis avec les ligues anti-racistes en citant cette espèce de champignon)
ou alors des cèpes « bouchons » (j'espère ne pas avoir d'ennuis avec les diverses associations de Défense des Droits des bouchons) feront très bien l'affaire. Arrivé chez vous, lavez-les, coupez-les en lamelles et faites les cuire dans une poêle avec un peu d'ail et de persil, de sel et de poivre. Vous pouvez remplacer le persil par de l'aneth ou de la ciboulette.


Réservez-les si vous voulez préparer le foie gras le midi-même ou mettez-les au congélo pour pouvoir les sortir selon vos besoins.


Le grand moment venu, faites dégeler les cèpes, mettez-les dans une terrine sur une plaque chauffante (il ne faut pas qu'ils recuisent).

Découpez le foie gras en quatre (4) tranches épaisses d'un cm à un cm et demi. Farinez-les. Dans une poêle de bonne qualité, faites chauffer de l'huile à feu vif, ajoutez-y une noisette de beurre-noisette, précipitez les tranches de foie gras farinées, faites-les cuire deux minutes environ de chaque côté, en les retournant une ou deux fois (gras). La couche de farine a pour but de rendre le foie croustillant.

Retirez les tranches, servez-les sur un lit de cèpes. Un peu de sel de Guérande ou de Camargue, un peu de poivre concassé. C'est tout.

Pour ceux qui n'aiment pas les cèpes : le printemps venu, allez au marché et achetez des asperges (vertes ou blanches) et remplacez les cèpes par des pointes d'asperges fraîches. Attention : si le foie gras ou les cèpes se congèlent sans problème, les asperges -- non !

Pour ceux qui n'aiment pas le foie gras : hé bien, ils ont la possibilité d'aller manger une pizza, ou d'aller chez mac-ducon ou chez Anger Schwartzenegold.


Comme vins : Vous avez l'embarras du choix : un vin du Sud-Ouest s'impose : St-Estèphe, Château-Margaux, Loupiac, Montbazillac, St-Julien, Sainte Croix du Mont, voire un simple et léger Saint-Mont. Vous pouvez aussi opter pour un bon champagne. Et n'oubliez pas : en France, tout finit par l'échanson (à boire) !